J’ai toujours été fière de faire plusieurs choses en même temps. Pour moi, c’était une signe de réussite de pouvoir tout faire et ne rien oublier. Faire à manger pendant que je planifie ma semaine de travail, répondre à mes courriels pendant que je rédige un article ou lire un livre pendant que mon mari chéri me parle. J’avais l’impression d’être productive que les choses avançaient.

Jusqu’au jour où je me suis rendu compte que je n’avais même pas écouté mon émission préférée parce que je “scrollais” sur mon téléphone ou que j’avais perdu 30 minutes à me remettre dans le bain de la rédaction après avoir lu mes courriels. Ou encore que je n’ai pas du tout écouté mon mari me parler parce que je pliais du linge.

En écoutant mon podcast préféré sur la productivité, j’ai découvert que finalement faire du “multitasking” fait davantage perdre du temps et augmenter la charge mentale et l’insatisfaction au quotidien.

Ça m’a sonné une cloche parce que j’étais vraiment insatisfaite justement dans ma vie. Tsé des fois on n’arrive juste pas à mettre le doigt sur le bobo! Je me sentais debout, sur le bord d’un chemin de fer, à voir un train passer à toute allure devant moi sans pouvoir l’attraper. Le train c’était ma vie. Quand on dit maison-boulot-dodo c’était ça, mais je ne retirai aucun plaisir de cette routine. Ça vous arrive de vous sentir comme ça?

Faire une chose à la fois ou « monotasking »

Une chose qui m’a alors beaucoup aidé a été de ralentir en prenant le temps de faire une chose à la fois. Je fais à manger et seulement ça. Quand mon mari veut me parler, je dépose mon téléphone, ma pile de linge et j’arrête ce que je fais pour le regarder pendant qu’il me parle (j’essaie et c’est ben toff!).

Au travail, je reste concentrée sur une tâche à la fois et je planifie le moment pour ouvrir ma boîte de courriels. Si j’écoute une émission, c’est parce qu’elle m’intéresse et que j’ai vraiment envie d’être concentrée sur seulement ça et rien d’autre. Et, ce que j’ai remarqué, est qu’effectivement mon taux de satisfaction global dans ma vie a augmenté.

Dans le fond, au lieu de m’éparpiller, je prends le temps de faire les choses comme il faut. J’ai remarqué que j’ai également améliorer la communication avec mon mari et donc, notre relation. Les moments des repas sont plus agréables parce qu’il n’y a aucun téléphone à table.

Je profite davantage de petite loulou et des beaux moments parce que quand c’est une activité avec elle, je ne suis pas sur mon téléphone ou en train de faire autre chose. Chaque moment, chaque action est unique. Faire ce que je dois sans distractions aide vraiment à le faire plus rapidement, mais aussi à être plus présente et calme.

Le “juste une chose à la fois” entre dans notre style de vie de “slow parenting” ou être parent lentement. C’est-à-dire choisir comment on vit au quotidien pour ne pas toujours être à la course, pour ne pas toujours courir après le temps.

Je suis une personne de nature tranquille et introvertie et, avec le temps, j’ai remarqué qu’un rythme de vie effréné m’épuisait, mais aussi qu’il ne nous permettait pas réellement d’apprécier la vie. La vie ce n’est pas seulement les fins de semaine ou les vacances! C’est tous les jours. Ce mode de vie est à la portée de tous, mais il faut faire des choix pour y arriver. J’en reparlerai dans d’autres articles.

Est-ce que vous avez l’impression aussi de toujours faire plein de choses en même temps et de ne jamais vous poser pour faire une tâche à la fois? Dites-moi comment vous allez intégrer le “monotasking” dans votre vie?