Avec les années, en prenant conscience de mes “patterns” saisonniers, j’en suis venue à l’évidence que j’étais très sensible aux changements de saisons.

J’ai décidé, qu’à la place de me battre en voulant travailler et vivre à toute allure en toutes saisons et de m’épuiser, je devais accepter que les saisons étaient différentes et qu’elles avaient toutes leurs avantages et leurs rythmes différents qui s’imposent sur ma vie.

Depuis que je m’écoute davantage et que je m’ajuste aux saisons, j’ai une meilleure énergie globale et surtout plus constante.

À chaque saison son rythme et son intention

L’automne : Cocooning, créativité et gratitude

Si vous prenez le temps de remarquer dès que la luminosité diminue et que le temps froid arrive ont a simplement le goût de s’enrouler dans une doudou et de lire un bon livre au coin d’un feu. Ou de boire un thé en jasant tranquillement entre amies. C’est notre corps qui se prépare à l’hiver. Le soleil étant moins présent, on ressent également une baisse d’énergie.

Tout le monde a un rythme différent. Personnellement, quand je suis le rythme des saisons surtout l’automne et l’hiver, je suis beaucoup moins épuisée quand le printemps arrive.

L’automne est un moment où j’aime cuisiner des plats maison, jouer à l’intérieur avec ma fille, dessiner, créer, bricoler. Je trouve que c’est une saison très intéressante pour la créativité avec les belles couleurs qui s’amènent.

Côté professionnel, l’automne est souvent chargé, mais j’ai appris que dès mi-novembre, je dois mettre la pédale douce et y aller consciemment d’un rythme plus lent avec les contrats. Je continue à travailler, mais moins intensément. Je fais plus de siestes et je prends du temps calme, ce qui me permet de mieux me concentrer et d’être plus présente dans mes moments de travail.

L’automne (théoriquement jusqu’au 22 décembre) est aussi le bon moment pour faire le bilan de l’année et préparer de nouveaux projets. Comme je le mentionnais, l’énergie créative est très forte l’automne pour moi et c’est souvent à ce moment que j’ai mes meilleures idées.

Typiquement l’automne est le moment des récoltes et de la gratitude à la terre pour ce qu’elle nous offre. C’est une belle intention à se donner pour l’automne.

L’hiver : Ressourcement et connexion

Pour moi, l’hiver est assez difficile. Le manque de lumière m’affecte beaucoup et si je ne m’écoutais pas, je resterais couchée dans mon lit tout l’hiver (un vrai ours qui hiberne!). Mais avec les années, j’ai appris que d’aller m’oxygéner et aller jouer dehors était un bon élément pour me redonner de l’énergie.

Le rythme est aussi plus ralenti l’hiver pour moi et c’est le moment des rapprochements avec la famille dans notre petit cocon. Lire un livre en famille sur le divan, boire un chocolat chaud, chanter des chansons en se berçant. Profiter du temps des fêtes pour partager de beaux moments avec les amis et la famille.

Côté travail, j’aime prendre quelques semaines de congé en décembre et en janvier, histoire de me reposer et de refaire mon espace disponible à la concentration et à la création. Février et mars sont des mois qui commencent à être plus actifs et qui me permettent de me préparer pour le printemps.

Si on regarde ce que nos ancêtres faisaient l’hiver, c’était des corvées de bois pour les hommes, mais principalement la routine et le repos pour les familles. Pour moi, l’hiver veut vraiment dire ressourcement, retour vers soi et connexion. C’est aussi l’intention que je donne à la période de l’hiver.

Le printemps : Renouveau et amour

Le printemps est bien sûr le temps du renouveau. La terre se réveil, le soleil revient nous chauffer tranquillement, les fleurs et les oiseaux reviennent. C’est le temps des amours et un moment pour se faire du bien.

Je vois le printemps comme un période fertile en nouveaux projets et mon rythme reprend vie.

Côté vie personnelle, j’aime faire du ménage dans la maison, ouvrir les fenêtres et faire entrer l’air frais du renouveau. J’aime aussi faire une détox douce en fait qui n’est pas une détox, mais plutôt un protocole de soutien du corps et des organes avec l’alimentation et les huiles essentielles. Ça aide à faire le ménage intérieur et le ménage mental et laisser de la place pour le beau.

Côté travail, je reprends plus de contrats et c’est souvent à ce moment que je lance mes programmes parce que j’ai l’énergie et le désir de mettre en oeuvre mes idées.

Le printemps est un bon moment pour commencer de nouveaux rituels pour se faire du bien,

comme améliorer son alimentation, introduire une nouvelle façon de bouger, méditer, aller au spa, etc. C’est un bon moment aussi pour laisser aller ce qu’on désire laisser aller (de mauvaises expériences, des épreuves et cicatrices du passé).

C’est une merveilleuse saison aussi pour reconnecter avec son amoureux et ses amis. Prendre le temps de nourrir ses relations qui sont aussi importantes que de se nourrir soi-même.

L’été :  Exploration, énergie et vitalité

L’été est une de mes saisons préférées parce que tout est plus brillant. Même les jours de pluie, l’herbe est verte et les fleurs nous entourent. C’est la saison du vivant, du soleil, de la mer et de l’exploration.

L’été c’est le moment d’être audacieux, de rire, de partager et de dépenser son énergie.

Dans ma vie personnelle, l’été veut dire camping, plein air, découverte, exploration, et partage. C’est aussi le moment de l’année où j’ai le plus d’énergie, où je sens que tout est possible.

Côté travail, c’est souvent plus tranquille par la force des choses et j’aime prendre quelques semaines de vacances pour profiter de beaux moments avec ma famille. Mais ça ne m’empêche pas de préparer mes projets pour l’automne parce que je sais que dès fin août ce sera plus intense jusqu’à novembre. Et, c’est tout à fait correct, parce que j’ai fait le plein d’énergie et je suis prête à me lancer pour un nouveau cycle des saisons.

En comprenant ce que chaque saison peut m’apporter, je peux maintenant ajuster mon énergie et mon travail en fonction de ces changements et mieux gérer mon énergie pendant toute l’année. C’est un peu la beauté d’être son propre patron et c’est une des choses qui fait que je ne retournerai jamais travailler pour quelqu’un. Pouvoir suivre mon rythme naturel et me respecter tout en faisant quelque chose qui me passionne.

Aviez-vous déjà réfléchi au rythme des saisons? Est-ce que c’est quelque chose qui vous affecte?